Forces Armées Togolaises : Le Général Allahare sécurise les soldes des militaires

Forces Armées Togolaises : Le Général Allahare sécurise les soldes des militaires

Le chef d’Etat-major général des Forces Armées Togolaises (FAT), le Général de Brigade Allahare Dimini, a pris, le 07 juin 2024, une décision ferme à travers une note de service. Il est, désormais, interdit aux militaires l’adhésion à des sociétés illégales de placement d’argent, connu sous le nom de trading ou à toute entité de spéculation monétaire. Selon cette note adressée aux responsables des différents corps, qui se chargeront, chacun en ce qui le concerne, à son application, tout contrevenant fera face à des sanctions sévères conformément au règlement en vigueur.

Cette décision contribue à sécuriser les soldes des militaires face au phénomène de trading qui continue de faire des victimes au sein de la population en général et, selon le Général Allahare, déshonore la fonction militaire et affecte, négativement, le moral des troupes en particulier. C’est une décision qui ne s’écarte pas des efforts du commandement visant à améliorer les conditions de vie et de travail des FAT car leur modernisation passe aussi par la sécurisation des soldes et gratifications. Le chef d’Etat-major général rappelle que les FAT sont régies par des règles strictes de conduite, de discipline et doivent incarner des valeurs d’intégrité, et de rigueur, éloignées de toute forme de cupidité.

Si les uns estiment que cette décision est salutaire mais aurait dû être prise depuis, les autres pensent qu’il faut plutôt œuvrer pour améliorer les soldes et gratifications des FAT pour les mettre à l’abri des tentations des jeux de hasard et des sociétés de trading. Toutefois, il sans dire, aussi que, sécuriser le minimum des militaires relève du bon sens pour les préparer à ne pas tomber dans « les embuscades » de ces sociétés même si leurs traitements venaient à être, significativement, revus à la hausse. Il faut dire que les sociétés illégales de trading, malgré les sensibilisations des populations, continuent d’opérer via les réseaux sociaux en faisant intégrer des adhérents à des plateformes WhatsApp par des stratagèmes.

La Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *