Vie chère devenue mortelle : Dr. Kodjovi Thon, président de Nouvelle Vision appelle à agir

Le phénomène de la vie chère est très préoccupant, aujourd’hui, au sein de la société. Le président du parti Nouvelle Vision (NoVi), Dr. Kodjovi Thon, dans un message, fait le constat amer, qualifie la vie chère de mortelle et appelle à l’action, dans un sursaut patriotique pour sauver la nation. Voici in extenso son adresse.

« Aujourd’hui dans notre pays, il est clair qu’il ne s’agit plus d’une guéguerre entre partis politiques ni de l’organisation des élections à venir et encore moins de la composition de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI). Notre préoccupation porte sur l’urgence socio-économique qui est en train de mettre notre nation sur la paille et donc face à toute sorte de problèmes. La flambée des prix des denrées alimentaires, des produits de première nécessité et du carburant a atteint un point aussi grave qu’elle est devenue mortelle.

Nous devons agir

Malheureusement, ceux qui ont les moyens de changer les choses ne semblent pas en avoir la volonté tandis que ceux qui en ont la volonté n’ont ni les moyens ni les opportunités. Ce qui rend l’équation difficile à résoudre. La classe des aisés se renferme sur elle-même sans aucune ouverture, certainement, par peur de se faire découvrir pendant que la basse classe livrée à elle-même, est à la merci de toutes les vicissitudes de la vie. Quant à la classe moyenne, au Togo, elle est tout simplement inexistante. Ainsi, pauvreté, misère et colère constituent la réalité quotidienne de nos mamans, de nos parents et de nos jeunes frères et sœurs.

Oui nous devons agir

Il est impérieux que nous puissions définir la richesse et l’autosuffisance alimentaire avec nos propres termes, les atteindre avec nos propres règles et offrir à nos populations une situation plus vivable. Nous avons des terres cultivables. Nous avons de braves togolais prêts à travailler. Dans la diaspora tout comme ici au pays, nous avons des frères et sœurs qui ont, toujours, en eux cet amour pour la patrie pour s’engager. Ce n’est pas ce que l’on a qui compte. C’est ce que l’on fait de ce que l’on a qui est important.

Fort de cette conviction, j’exhorte chaque togolais d’ici et d’ailleurs soucieux et prêt à contribuer à sortir cette nation de l’ornière à se joindre à nous pour l’élaboration d’un mécanisme de financement citoyen à des micro-projets dans chacune de nos régions dans divers secteurs mettant donc des jeunes au travail, aidant à produire des denrées et solutions de première nécessité et sécurisant l’investissement des bonnes volontés.

Oui nous devons agir

Agir dans un sursaut patriotique, une dynamique économique d’urgence et un renouveau national en mettant ensemble sur pied une telle initiative citoyenne où chaque togolais capable pourra investir pour nous permettre de mettre nos terres et nos projets en valeur, de produire et de transformer afin de répondre aux besoins pressants de nos populations. Nous ne pouvons rester les bras croisés en faisant la sourde oreille à tous ces cris de nos mamans, en faisant semblant de ne pas voir toutes ces tentatives de suicide de nos jeunes et fermant les yeux sur tous ces délires forcés auxquels s’adonnent certains de nos frères et sœurs face au chaos économique.

Cette situation de crise n’est pas une fatalité. Ça peut changer ! Oui ça va changer et ça changera. Mais pas quand nous resterons les bras croisés, pas en nous donnant des vacances dans les Eglises et Mosquées et non plus en attendant que nos gouvernants prennent une décision. Ça changera plutôt sur la base de la foi et de l’union de toutes et tous dans une Nouvelle Vision, facteur le plus important qui puisse nous assurer de pouvoir transformer une vie pleine de souffrance en une vie pleine d’une joie. Nous devons donc voir cette nouvelle vision de l’économie et cristalliser nos énergies pour reconstituer dans notre pays la classe moyenne, base de développement et de tout changement dans une nation. Nous avons toutes et tous une seule et même nation à construire. Un enjeu d’une si grande taille exige, non seulement, la suspension de tous les conflits partisans mais aussi l’avortement au sein de chaque chapelle de toute pensée de recherche ou de protection d’un quelconque intérêt personnel pour essentiellement et exclusivement la culture du bien-être et du mieux-être de nos populations.

Nos colorations politiques n’ont plus aucune importance

Chers frères et sœurs, togolais de la diaspora et sur le territoire, vous qui avez toujours cette flamme nationaliste, vous qui avez le minimum pour investir, vous qui avez le désir de voir les choses changer dans notre pays, veuillez nous contacter pour qu’ensemble, dans une Nouvelle Vision, tout en comptant déjà sur la transparence et la rigueur dans la gestion, nous définissions les axes de ce mécanisme de financement susceptible de sauver cette nation.

Que le Très Haut bénisse le Togo et qu’il augmente en nous Sa Sagesse !

Je vous remercie »

Un peuple, une Vision

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *