Gerry Taama : « La paix dans le monde doit se construire par le dialogue entre les peuples »

Le député Gerry Taama a pris une part active, en Normandie en France, à une rencontre  pour la paix sans oublier le climat. Au-delà de la tribune officielle de ce rendez-vous, il a mené plusieurs activités, entre autres, une séance de travail avec Hervé Morin, président de la région Normande et ancien ministre de la Défense sous Nicolas Sarkozy, une prise de parole devant les collégiens et une rencontre avec le « pittoresque chef du peuple huni kui, un peuple d’Amazonie menacé d’extermination par les multinationales qui veulent détruire la foret ».

Face à cette situation le député Taama estime que la paix dans le monde doit se construire par le dialogue entre les peuples. Selon lui, la seule puissance des armes ne suffit pas  à établir la paix si on ne tient pas compte des spécificités de chaque pays car le modèle occidental ne peut pas s’imposer partout. Etant que casque bleu en Côte d’Ivoire en 2004, il sait, sans doute de quoi il parle. Il a d’ailleurs partagé cette expérience de « soldat de la paix » avec des médias français dont Ouest France.

Avec des centaines de collégiens venus de plusieurs établissements normands, Taama a exposé ce qui est fait dans les réseaux des parlementaires pour la paix, a parlé de développement durable et des dérèglements climatiques. Il a fait le constat que ces derniers sont très actifs sur ces thématiques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *