Conseil de l’Entente/Les experts en charge de la sécurité en session ordinaire à Lomé

Avant la réunion des ministres de la Sécurité  et des Frontières du Conseil de l’Entente, le 04 septembre 2020, le comité des experts en charge de la sécurité a démarré, ce 31 août 2020, à Lomé, sa 5ème rencontre ordinaire sur le thème  central: « : « Investir dans les espaces frontaliers pour promouvoir le développement et prévenir le risque sécuritaire dans les pays de l’Espace l’Entente ». Les experts composés, entre autres des  directeurs généraux des Police Nationales, les directeurs généraux des gendarmeries nationales et les secrétaires Permanents des  Commissions Nationales de la Délimitation des Frontières vont réfléchir sur les questions sécuritaires, la gestion des frontières et la gestion intégrée des espaces frontaliers du Conseil de l’Entente.

Lors de la cérémonie d’ouverture, le Directeur général de la Police nationale togolaise, le Colonel Okpaoul Yaovi a indiqué que le renforcement de la coopération sécuritaire entre les pays de l’Espace Entente demeure une absolue nécessité compte tenu du niveau et de la complexité des menaces sécuritaires actuelles. C’est pourquoi, selon lui, la dimension frontalière des questions de criminalité et de sécurité mérite une attention particulière. Il s’est dit convaincu que les échanges de cette 5ème session permettront de faire un diagnostic objectif de la situation sécuritaire qui prévaut dans les pays respectifs, de dégager des propositions de solutions pertinentes et constructives qui pourront être versées à la session ministérielle. Pour sa part, le Secrétaire Exécutif du Conseil de l’Entente,

M. Patrice Kouamé, a relevé que la question sécuritaire demeure au cœur des  préoccupations des Etats et que le Conseil a opté pour la prévention comme  stratégie de lutte contre l’Extrémisme violent dans son Espace.

Au cours des travaux, il y aura une grande communication sur : « Ressources humaines, moyens opérationnels et financiers des groupes extrémistes violents au Sahel et implications pour les pays côtiers », présentée par l’Institut d’Études de Sécurité (ISS), bureau de Afrique de l’Ouest et Bassin du Lac Tchad, un grand rapport diagnostic sur la gestion des espaces frontaliers dans l’Espace Entente, présenté par le Cabinet Polygone, l’élaboration d’un programme de Gestion Intégrée des Espaces Frontaliers du Conseil de l’Entente(PRoGIEF-CE), présenté par le Cabinet Polygone et diverses questions.

En rappel, la 4ème réunion ordinaire avait eu pour thème : « Détérioration de la situation sécuritaire dans l’Espace Entente, nouvelles menaces, nouvelles approches nationales et sous régionales ». Ça a été l’occasion pour  le Colonel Massina, de relever que les nouvelles formes de menaces, la montée en puissance du terrorisme, de l’extrémisme violent de crimes transfrontaliers organisés et les menaces de tout genre constituent des obstacles de taille à la stabilité nationale et régionale, à la sécurité et à la croissance économique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *