Qualification du Togo au CHAN / Des problèmes demeurent

Les Eperviers locaux ont obtenu une qualification historique pourle Championnat d’Afrique des Nations (CHAN) 2020 qui se jouera au Cameroun. Abalo Dosseh, sélectionneur de cette équipe, a ainsi, donné une petite joie aux supporteurs en 2019. Mais malheureusement, des problèmes restent à régler avant la phase finale en termes de traitements des joueurs et de l’encadrement technique.

Ce n’était pas donné pour Abalo Dosseh et ses poulains d’éliminer le Nigéria pour avoir leur billet pour Cameroun 2020. Après une avance confortable au score à Lomé, il a fallu une détermination, une persévérance et un courage certain au Nigéria pour éviter une élimination vu tout ce qui avait entouré le match. Les Supers Eagles locaux ont mis tout en œuvre pour se tailler un trou de souris qui aurait pu leur servir de passage pour être au pays de Paul Biya.

Après cette qualification, les Eperviers locaux ont eu droit à un accueil mérité organisé par les autorités compétentes. Le public sportif a exprimé sa joie vis-à-vis de l’exploit des joueurs. C’était formidable de voir cette communion entre les joueurs et le public. Mais seulement tout ce folklore salué a caché des problèmes. Malgré les discours à relent politique, les primes demeurent impayées et l’entraineur reste dans le flou quant au renouvèlement de son contrat et de tout ce qui en découle.

Le ministre de tutelle, Foly Bazi Katari, avait trouvé les mots justes pour encourager l’équipe et son entraineur pour le travail accompli mais n’a pas encore permis, de concert avec la Fédération Togolaise de Football (FTF), aux vaillants ambassadeurs de jouir du fruit de leurs efforts. Pour éviter que les problèmes non réglés ne soient pas un handicap lors des regroupements pour la phase finale, il serait loisible de les solder au plus tôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *